PDA

View Full Version : Rallye de l’or avec la Banque du Japon qui maintient inchangée sa politique



hesham1046
05-01-2016, 03:52 PM
Rallye de l’or avec la Banque du Japon qui maintient inchangée sa politique

Sur Comex les contrats à terme sur l’or à échéance en Juin ont atteint leur plus haut pendant une semaine en raison du fait que la Banque du Japon a maintenu une politique monétaire constante, en envoyant fortement à la baisse l’USD/JPY, et grâce à la Federal Reserve, qui a annoncé qu’ils ne sont pas pressés de resserrer sa politique monétaire.

Après leur rencontre qui a duré deux jours, mercredi, la Fed a laissé ses taux inchangés, mais en gardant la porte ouverte à une hausse en Juin, et a montré peu d’intérêt dans un resserrement de la politique monétaire au cours d’un apparent ralentissement de l’économie américaine.

L’indice du dollar américain a été soumis à une pression supplémentaire de la Banque du Japon, qui a défié les attentes d’un stimulus monétaire supplémentaire du marché, entraînant une hausse du yen. La chute conséquente de près de 3 pour cent de l’USD/JPY a été la plus forte baisse depuis Août 2015.

Les contrats à terme sur le pétrole brut à échéance en Juin sont resté relativement stables au cours de la session. Bien que la faiblesse du dollar l’ait encouragé, la prise de bénéfice a mis une limite à toute tentative de hausse. Toutefois, il est prévu que cette faiblesse soit de courte durée car les possibles interruptions des approvisionnements, le fort intérêt des investisseurs et l’affaiblissement du dollar américain pourraient bientôt pousser les prix à la hausse.

Avec une réaction ralentie, les chiffres records des stocks pourraient avoir poussé jeudi certains investisseurs à prendre des bénéfices à partir de la clôture des positions sur une hausse des prix. Mercredi, les données du gouvernement ont montré que la semaine dernière les stocks américains de pétrole brut ont augmenté de 2 millions de barils à un niveau record de 540,6 millions de barils.

Des événements extérieurs contribuent à maintenir les prix à la hausse. Actuellement, des risques d’approvisionnement en provenance du Venezuela existent, qui fait face à une grave crise de l’énergie électrique. L’effondrement de la production américaine a été un autre facteur de soutien pour la récupération du pétrole.

Selon l’Energy Information Administration (EIA) les données ont montré que la semaine dernière la production de pétrole brut est chuté à 8,94 millions de barils par jour (bpj), soit une baisse de près d’un demi-million de bpj à partir de l’an dernier.

Avec l’or et le pétrole brut, la faiblesse du dollar a contribué à conduire l’euro et la livre sterling à la hausse. Les deux sont supportés par des actions de couverture courte après la décision sur le taux d’intérêt et sur la politique monétaire de la Fed; de plus, le GBP/USD s’est cependant renforcé selon les sondages, qui montrent que de plus en plus de britanniques sont en faveur de la permanence du Royaume-Uni dans l’Union européenne.

Mardi les stocks américains ont été échangés mixtes, en éliminant la pression résultant d’une forte baisse en Asie et en Europe au cours de la nuit, après que la Banque du Japon a maintenu sa politique inchangée. L’indice S&P 500 a essayé de montrer des gains avec les informatiques pour le pousser vers l’avant. Le Dow Jones Industrial Average est négocié à la baisse d’environ 20 points, après avoir déjà perdu plus de 100 points peu après l’ouverture. Enfin, le Nasdaq 100 a été échangé à la hausse, puisque les actions de Facebook s’étaient brièvement déplacés à la hausse de plus de 10,5 pour cent pour atteindre un nouveau record dans la négociation intraday.