PDA

View Full Version : Réaction incertaine du pétrole brut à la décision de l’OPEP de maintenir la ligne



hesham1046
12-05-2015, 01:14 PM
Après l’extrême volatilité de jeudi, vendredi les marchés réagissent de manière incertaine et plus calme. L’action de prix d’aujourd’hui doit être liée à la réaction excessive d’hier à la décision de la banque centrale européenne et au rapport sur les bulletins de paie des secteurs non agricoles et à l’annonce sur la production de l’OPEP d’aujourd’hui.

Les contrats à terme de pétrole brut à échéance en janvier affichent une journée plutôt agitée sur les deux côtés après l’annonce de l’OPEP qui a décidé en faveur du maintien de la ligne politique sur la production de pétrole afin de maintenir la part de marché et augmenter les niveaux les plus hauts de production.

Selon une source au sein de l’OPEP, à la réunion de Vienne il aurait trouvé un accord pour l’augmentation de la production maximale à 31,5 millions de barils par jour, dans ce qui ressemblait à une reconnaissance des niveaux de production actuels.

La décision était largement attendue, puisque récemment l’offre des pays de l’OPEP a augmenté de 31,6 millions de barils en octobre aux 31,77 millions de barils en novembre.

Sur Comex les contrats à terme sur l’or à échéance en février brisent à la hausse, en franchissant le précédent plus haut à 1,087.30 et en encourageant un renversement de la tendance principale haussière sur le graphique journalier. Le mouvement de prix est due aux conditions de survente technique et à la forte baisse du dollar américain.

Après les bons résultats d’hier, l’euro et la livre britannique restent sous pression. Jeudi l’EUR/USD et GBP/USD ont subi une forte hausse après l’annonce de la banque centrale européenne d’un ensemble de mesures de relance en deçà des attentes. L’action de prix d’aujourd’hui a été attribué au rapport américain sur les bulletins de paie des secteurs non agricoles mieux que prévu pour le mois de novembre.

Le rapport indique une hausse pour le mois dernier de 211.000 emplois, tandis que les chiffres pour les mois de septembre et octobre ont été révisées à la hausse de 35.000 unités.

Les chiffres sur l’emploi aux États-Unis sont tout à fait positifs pour soutenir l’hypothèse d’une hausse des taux d’intérêt plus tard ce mois-ci, mais ils ne suffisent pas à relancer le dollar américain, après la forte baisse de jeudi, qui a eu lieu après l’annonce de la BCE d’un ensemble de mesures de relance contenant une baisse du taux de dépôt seulement de 10 points de base et une extension du programme d’achat de six mois. Les traders prévoyaient une coupe et une extension du programme d’achat d’actifs plus importantes.